En marge de Jazz in Marciac 2015

Catégorie : Culture

Quelques jours avant l’ouverture de la 38 ème édition de Jazz in Marciac, la chambre régionale des comptes a publié un rapport concernant ce festival. Il convient de noter qu’à l’occasion de ce contrôle, aucune anomalie ou irrégularité de gestion n’ont été constatées par la chambre, seules neuf recommandations ont été émises. Cela n’a pas empêché la Dépêche du Midi, partenaire de Jazz in Marciac, de publier deux articles à charge pendant le festival.
Le rapport de la chambre régionale des comptes souligne les aspects positifs et les points à améliorer, pourquoi la Dépêche du Midi a-t-elle retenu uniquement les éléments à charge ?
Dans un souci d’apporter un autre éclairage à ce dossier, nous avons rencontré Jean Louis Guilhaumon, président de Jazz in Marciac, afin d’évoquer certains points de ce rapport, non sans avoir rappelé, auparavant, un certain nombre d’informations qui attestent de la vitalité et de l’originalité de ce festival qui ne cesse d’accueillir, depuis 38 ans, des stars mondiales du Jazz et réussit à mobiliser chaque année plus de 870 bénévoles et à générer des évènements sociaux culturels en marge du festival.
Le festival a obtenu cette année le Patronage de l'Unesco. N'est-ce pas la meilleure réponse à cette campagne de dénigrement incompréhensible ?

"Dernière heure, un article du Canard enchainé du 19 aout 2015 révèle l'objet du couroux de Jean-Michel Baylet envers les organisateurs de Jazz in Marciac : une histoire de protocole..."


Jean-Pierre BARO
Par Jean-Pierre BARO
jeudi, 20 août 2015 08:47
308 vues