VAL TOLOSA : milice sur le plateau

Catégorie : Environnement

Des citoyens pacifiques et non violents, venus empêcher la destruction irrémédiable de la nature protégée sur le plateau de la Ménude, ont été blessés, le 6 octobre dernier, par des vigiles engagés par la mairie de Plaisance du Touch qui dément toute violence.
Ces faits sont intervenus en présence des gendarmes, témoins passifs de ces violences.
Pourtant, on peut s’étonner de voir de voir sur le site, prés des manifestants, un chien d’attaque accompagné de son maître-chien.
Rappelons qu’aux termes de l’article 132-75 du Code pénal, l'utilisation d'un animal pour menacer est assimilée à l'usage d'une arme.
Il serait intéressant de connaître le cahier des charges imposé à la société de gardiennage en matière d’intimidation des citoyens pacifiques et non violents.
Jusqu’où le maire de Plaisance du Touch osera-t-il aller pour satisfaire Unibail Rodamco, le promoteur de ce projet inutile et contesté ?
Ce reportage a été tourné le lendemain des incidents.
M. le maire de Plaisance du Touch, contacté pour obtenir des informations, n'a pas donné suite à notre demande.


Jean-Pierre BARO
Par Jean-Pierre BARO
dimanche, 16 octobre 2016 11:45
345 vues