×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 544
mardi, 24 mars 2015 08:47

Une société sans impôts ?

Un débat sur le thème « Une société sans impôts ? », c’est l’occasion de rappeler à quoi sert l’impôt, c’est chercher à comprendre les raisons profondes du mécontentement des français, qualifié récemment de «ras-le-bol fiscal», alors qu’il s'avère être en réalité un «ras-le-bol » des injustices fiscales. C’est également dénoncer l’optimisation fiscale vers les paradis fiscaux et à la fraude fiscale, c’est enfin réfléchir à une réforme fiscale afin de mettre en place une fiscalité juste, simple et stable.

Publié dans Social

Retour sur l'action "Jeudi, on arrête tout", organisée par le collectif Nuit debout Toulouse, jeudi 26 mai 2016.
3 opérations de barrages filtrants aux entrées et sorties du périphérique, pour ralentir l'économie le temps d'une matinée, et échanger avec les automobilistes sur la loi travail et son monde.

Plus d'infos sur facebook NUIT DEBOUT TOULOUSE
et sur www.nuitdebouttoulouse.fr.

 

Réalisation : Javier Fernandez,  Audrey SC

Publié dans Social
jeudi, 17 novembre 2016 13:34

"1+1+1", comptons-nous à Toulouse

La Maison des Citoyens, initiée entre autres par Alexandre Jardin, vise à compter tous ceux qui ne comptent plus afin qu'ils comptent enfin, compter ceux qui s'abstiennent parce qu'ils ne savent plus pour qui voter, qui votent blanc et ne sont pas comptés, celles et ceux qui en ont ras-le-bol de voter "contre" ou pour le "moins pire".
Il s'agit de créer des Maisons des Citoyens au niveau local, pour rassembler les "faiseux" de projets. 
La Maison des Citoyens de Toulouse organise un café citoyen pour nous rassembler, nous compter, recenser les idées,
le vendredi 25 novembre, de 18h30 à 20h, à HarryCow (13 rue Sainte Ursule)

Rejoignez-les

Publié dans Relais des Assos

Manifeste NUIT DEBOUT

"La loi travail a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de notre indignation. A la suite de la mobilisation en ligne derrière le mot d’ordre #OnVautMieuxQueCa et dans l’effervescence créatrice provoquée par le film Merci Patron, un collectif de citoyens ouvert, déterminé, joyeux et pragmatique s’est formé. A la convergence des luttes sociales et écologistes puis de la mobilisation étudiante, notre mobilisation vise d’abord à rassembler et à libérer une parole citoyenne inaudible dans les cadres étriqués de la représentation politique traditionnelle.

Pour passer du clavier au pavé, nous avons décidé d’occuper pacifiquement des places publiques. La #NuitDebout est née d’un pari fou auquel le nombre a donné raison. Nourris des expériences citoyennes des indignés, d’occupy et des printemps arabes, nous construisons une dynamique horizontale, non-violente et créative.

Toutes les conditions sont réunies pour que s’accomplisse enfin un véritable renouvellement démocratique conçu collectivement par des citoyens jusqu’ici résignés et écœurés. Partout en France, des initiatives bourgeonnent spontanément, voulues par des citoyen-ne-s désireux de reprendre en main leur présent et leur futur.

La Nuit Debout ne fait que commencer."

Toulouse le 5 avril 2016

Publié dans Social
vendredi, 19 février 2016 07:49

Action DAL, métro Jean-Jaures à Toulouse

Un campement en plein centre de Toulouse pour soutenir les sans abris. Une nouvelle action du D.A.L droit au logement en Haute - Garonne.
Tandis que la ville dort, les militants veillent.
Toulouse le 19/02/2016

photos : Yann Clément  / réal : Stéphanie Hubert

Publié dans Social
mardi, 16 février 2016 10:33

Fragments d'Exil

Coup de cœur pour la pièce de théâtre « Fragments d’exil » écrite par Dominique FERNANDEZ.
"Début février 1939, quelque part sur les crêtes enneigées des Pyrénées entre l’Espagne et la France, une femme passe la frontière fuyant la barbarie fasciste.
D’une vieille valise tout aussi épuisée qu’elle, elle tire, parmi ses souvenirs, des destins tragiques et poignants, les lambeaux d’une vie perdue, mais également la volonté farouche d’un combat à poursuivre et l’utopie flamboyante de construire un autre monde. "
Ils sont un demi-million à vivre, comme elle, cette odyssée qui va les conduire dans les camps d’internement français. C’est la Retirada.

Publié dans Culture

Singulière et à tous vents, Elisa Trocmé musicienne et improvisatrice nous invite au sonore et à l'expérimentation. Visitons en sa compagnie nos camarades Zoubir et Hafid de la pizzeria place de Belfort ou "l'Archipel" dans le quartier Arnaud Bernard à Toulouse (Part II). Ici, les propos vibrent, se mélangent et s'affirment. Ils posent le même enjeu improvisé, celui de l'écoute.
Contre culture ou performance sociale et politique contemporaine ?

Publié dans Culture

Plusieurs dizaines de milliers de Toulousains étaient attendus à la marche de solidarité pourles victimes des attentats et pour dénoncer la barbarie et les amalgames. Organisée par les syndicats (CGT, FSU, Solidaires) et la Ligue des droits de l'homme cette manifestation a été placée sous haute surveillance : des forces de l’ordre ont été déployées le long du parcours et un hélicoptère complétait le dispositif.
Malgré le vent glacial, une dizaine de milliers de personnes a défilé alors que l'état d'urgence est toujours en vigueur en France. Le cortège était composé essentiellement de citoyens anonymes qui marchaient, sans slogan, dans un climat pesant empreint de gravité et d’émotion.
Toutes les générations étaient présentes et les propos convergents : solidarité, fraternité, respect de l’autre, paix, refus de la barbarie, refus des amalgames.

Publié dans Social

Cri du cœur et logique administrative d'une préfecture. Riad porte parole des 250 réfugiés Syriens à Toulouse témoigne.

 

On peut s'interroger sur les méthodes employées avec les intéressés par le système administratif et cela sans concertation au préalable. Le danger comme le souligne Riad est une fabrication de la précarité, ces familles déjà victimes de traumatismes de par leur parcours vont choisir "la rue" plutôt que devoir encore se séparer... 

 

Loin de l'effervescence médiatique des premiers jours, la communauté Syrienne installée dans le quartier des Izards lutte et survie depuis plus de 6 mois entre précarité et menace d'expulsion.

 

Commentaires, François, représentant et militant du Dal 31. 

 

Publié dans Social
Page 6 sur 25